Qu’en est-il des AGENTS IMMOBILIERS qui aiment la technologie ? 

 

J’ai oublié un angle sur ce billet concernant les évaluations des agents et les consommateurs qui est plus en accord avec le flux léger et accrocheur de ce blog.

Comme le montre une enquête, les consommateurs recherchent massivement ces compétences/qualités chez un agent immobilier :

  • Honnêteté et intégrité – 98%
  • Connaissance du processus d’achat – 96%
  • Réactivité – 93%
  • Connaissance du marché immobilier – 92%
  • Capacités de communication – 85%
  • Capacités de négociation – 84%
  • Capacités relationnelles – 79%
  • Connaissance de la région locale – 79%

La seule qualité dont la majorité des consommateurs ne se soucient pas ? Les compétences en matière de technologie, à 40 %.

Voici donc ma question.

Les AGENTS IMMOBILIERS qui aiment, aiment, adorent la technologie, et passent la plupart de leur temps à parler et à étudier/apprendre Facebook, Twitter, le référencement, les codes QR, la réalité augmentée, la technologie mobile, les applications iPhone, et tout le reste… doit-on supposer que vous maîtrisez tous les huit principales compétences/qualités ?

 

Quand je vois littéralement des centaines de jeunes agents immobiliers qui ne pourraient pas avoir plus de 5-6 ans d’expérience dans le métier, dois-je supposer qu’ils ont appris tout ce qu’ils peuvent sur le marché local, la connaissance du processus d’achat et les compétences de négociation, de sorte que la seule chose qui reste à apprendre est les compétences technologiques ?

Si la réponse est « Oui », alors suivez : L’immobilier est-il vraiment si facile ? Pourquoi un consommateur doit-il payer des dizaines de milliers d’euros en frais de transaction si c’est le cas ?

Si la réponse est  » Non « , alors suivez : Pourquoi un professionnel consacrerait-il autant de temps et d’énergie à apprendre des choses dont ses clients ont dit qu’elles ne les intéressaient pas ?

Que pensez-vous ?

 

On m’a déjà qualifié de « révolutionnaire dans un très beau costume ». Les gens se demandent souvent ce que je fais dans la vie, car j’ai la témérité de ne pas parler de mes clients et du travail que je fais pour eux. Il suffit de dire que je fais du travail de stratégie pour certaines des plus grandes organisations et entreprises de l’immobilier, ainsi que pour certaines des plus petites startups et équipes d’agents, mais généralement uniquement sur des projets qui m’intéressent avec de grandes implications pour réformer cette merveilleuse, folle, aimable mais frustrante industrie immobilière qui est la nôtre.

Table des matières

Articles récents