Le marketing immobilier doit-il changer ?

 

Un billet relativement bref aujourd’hui, car j’essaie encore de rattraper le temps perdu à force d’être sur la route. De plus, je me suis rendu compte que j’ai écrit sur de gros sujets lourds ces derniers temps, et j’ai pensé qu’il serait amusant de parler un peu de marketing. Croyez-le ou non, lorsque j’ai lancé ce blog en 2009, mon objectif était de parler de marketing. D’une manière ou d’une autre, les choses sont devenues lourdes dans les politiques gouvernementales, MLS, etc. etc.

La semaine dernière, j’ai eu la chance de modérer un panel de certains des meilleurs courtiers et gestionnaires au sommet des courtiers de l’association régionale des agents immobiliers. C’était un plaisir, mais nous avons fini par aborder la question du marketing, et je n’ai pas pu m’empêcher d’interjeter mon opinion dans les débats, ce que j’essaie normalement d’éviter à tout prix lorsque je suis modérateur. Sur la base de ce bref échange, j’ai réalisé qu’il est peut-être temps de réfléchir de manière plus profonde et plus fondamentale à la façon dont les agents immobiliers et les courtiers se commercialisent.

 

La question globale

Je me demande, dans une perspective globale, s’il n’est pas grand temps pour les sociétés et les agents immobiliers de vraiment changer leur philosophie du marketing. Depuis une centaine d’années, il semble que le marketing immobilier soit centré sur « MOI, MOI, MOI » et très peu sur « EUX, EUX, EUX ». Cela semble étrange pour une industrie qui est fondée sur la responsabilité fiduciaire et le service au client.

 

La bonne nouvelle est que les marketeurs sophistiqués de l’immobilier sont en train d’apprendre la leçon. 

 

Je comprends qu’il y ait un besoin de se différencier pour les courtiers et les marques immobilières. Il y a une place pour dire aux consommateurs pourquoi ils devraient choisir la marque X plutôt que la marque Y, ou nous choisir plutôt que l’autre gars… Je dirai ceci… ce serait une mission fascinante en tant que marketeur de trouver comment faire cette différenciation tout en gardant le consommateur au premier plan dans tout le branding et le marketing. Comment se différencier, tout en gardant la philosophie globale sur eux, eux, eux.

 

Enfin, les médias sociaux…

Je n’ai pas grand-chose à dire ici, parce que je fais ce point depuis… oh… 2009 ? D’aussi loin que je me souvienne ?

Le  » marketing  » des médias sociaux est souvent mal utilisé par les professionnels de l’immobilier, car leur philosophie fondamentale est MOI MOI MOI. Ils veulent parler d’eux-mêmes, de leurs réalisations, et même publier leurs annonces sur Facebook.

Ma stratégie en matière de médias sociaux peut se résumer en une phrase :

Faire en sorte qu’ILS parlent de vous sur LEURS plateformes de médias sociaux.

La seule façon d’y parvenir, bien sûr, c’est que vous offriez une expérience incroyable aux consommateurs, ou que vous soyez intéressant et précieux et drôle et sympathique, et ainsi de suite. Et comme le vieil adage est « Intéressé est intéressant »… eh bien, vous voyez le tableau.

Faites en sorte qu’il s’agisse d’eux, et votre soi-disant « marketing des médias sociaux » portera ses fruits. Encore une fois, il s’agit de la philosophie du marketing.

 

L’heure du changement

Nous pourrions continuer encore longtemps sur ce sujet, en fait, mais résumons. Je pense qu’il est grand temps pour les marketeurs des sociétés immobilières, pour les courtiers et pour les agents individuels de vraiment réfléchir longuement à leur philosophie du marketing. Réfléchissez vraiment à votre orientation, à votre position, à votre  » penchant  » si vous voulez : s’agit-il d’eux ou de vous ? Regardez votre site Web : est-il axé sur EUX ou sur VOUS ? Regardez votre carte de visite, vos brochures, vos panneaux, tout ce que vous faites et posez-vous cette question encore et encore : À propos d’eux, ou à propos de nous ?

Si c’est la dernière, eh bien, à l’ère sociale, à l’ère d’Internet, je ne suis pas sûr que ce soit aussi efficace. Je pense qu’il est temps de changer.

Table des matières

Articles récents