Investir dans l’immobilier neuf : Une excellente idée

investissement immobilier neuf

Investir dans le neuf permet de profiter de plusieurs avantages comme les aides de l’Etat, l’accès au crédit immobilier, la garantie décennale, les droits de mutation… Mais quelles sont les astuces pour un meilleur investissement dans le neuf ?

L’investissement locatif : Ce qu’il faut savoir

Aujourd’hui nombreux sont les acquéreurs songeant à acquérir un bien neuf. Bien évidemment le prix sera plus cher que le logement ancien. Mais vous pouvez faire des économies ne serait-ce qu’en pensant aux remises d’impôt, à l’absence de travaux d’agencement ou à la mise en location simple. En plus, les frais de notaire sont moindres : 2 à 3% dans le neuf et 7 à 8 % dans l’ancien.

Investir correctement : Les points à prendre en compte

L’emplacement parfait

Pour investir dans l’immobilier il faut penser sur le long terme. Aussi, il faut se situer dans une région où vous aurez de vraies opportunités non seulement pour trouver des locataires mais aussi pour un meilleur retour sur investissement. Il ne faut donc tenir compte de :

  • Prix au mètre carré ;
  • Loyer moyen ;
  • Logement vacant.

Vous aurez plus d’infos sur https://www.marignan-immobilier.com/. En plus vous retrouverez sur ce lien les avantages d’acheter dans le neuf.

La qualité de vie

Pour trouver le bien parfait, il faut considérer :

  • La croissance démographique ;
  • Le potentiel économique ;
  • L’attractivité des lieux ;
  • La proximité des transports en commun…

Dans quel bien investir ?

Studio, T2, T3, T4… On se pose des questions sur la surface idéale pour investir. En tant que primo accédant, choisissez un logement de petite taille car il peut être loué à un prix plus conséquent que les T3 ou les T4.

Il est essentiel de penser à la rentabilité, que ce soit un achat à Paris, à Marseille ou à Toulouse.

Les astuces pour bien louer son bien

Le bail locatif revêt plusieurs formes.

En ce qui concerne la location nue, elle permet de conclure le bail sur 3 ans avec un préavis de base de 3 mois. Cela est utile pour les logements de grandes surfaces. Par contre, les charges ne doivent pas dépasser 50%.

La location meublée elle, offre la possibilité de se séparer du locataire après préavis d’un mois seulement.

Table des matières

Articles récents