Dôme géodésique: tout savoir sur ce type de toit spécifique

L’architecture est un domaine qui ne cesse de fasciner, par son évolution et par l’avancée technologique. Si nos maisons commencent peu à peu à se moderniser de plus en plus, c’est en raison d’une meilleure praticité, d’un meilleur design ou tout simplement pour suivre la tendance. À cet effet, il est de plus en plus courant de trouver des maisons avec des toits sphériques, plus exactement des dômes géodésiques

Au premier abord, ces habitations semblent tout à fait arrondies, mais en réalité, elles sont composées d’un assemblage de triangles, sans supports et avec d’étranges propriétés techniques. Fascinant, il représente un habitat tout aussi confortable qu’original. Retour sur le dôme géodésique, et tout ce qu’il faut savoir à ce sujet.

Définition du terme

On entend par dôme géodésique une sorte de structure de forme sphérique et autoportante. En outre, il offre un volume optimal par rapport à la surface du sol, fait preuve d’une solidité à toutes épreuves, et offre un confort « maternel ». 

En général, ce type de toiture est composé d’une ossature en bois, d’une toile imperméable et agrémenté de différentes options, telle qu’une toile intérieure, un plancher, un auvent et des fenêtres. 

Une géométrie particulièrement naturelle

Inventé par un américain qui a construit son premier dôme près de l’université de Southern dans l’Illinois, ce type d’habitation a nécessité seulement 7h de travaux, avec 60 triangles en bois. Ce n’est qu’après les années 80 que la première maison géodésique voit réellement le jour, avec un réel hébergement et une structure inscrite dans le registre national.

L’idée du dôme géodésique provient des éléments de la nature. On retrouve cette forme de sphère « dans les collines, les carapaces de tortue », explique un habitant de ce type de maison. Il se distingue notamment par les triangles qui le composent, où plus le dôme s’agrandit et s’arrondit, plus ces derniers sont nombreux.

Présentation de ce type de construction

Une forme géodésique

Le dôme géodésique présente plusieurs caractéristiques qui lui sont propres, la première étant bien évidemment la forme arrondie de la construction. Tout d’abord, bien qu’il s’agisse d’un aspect esthétiquement correct, sa véritable beauté réside dans sa force, où les triangles assemblées pour former un dôme permettent de résister aux vents et aux chutes de neige.

Les matériaux

Selon les goûts et les couleurs, il est possible de choisir différents matériaux pour la construction du dôme :

  • L’acier, qui est le matériau le plus communément utilisé,
  • Le bois, qui apporte un esthétique beaucoup plus naturel,
  • Les plaques de plâtre, légers et peu cher,
  • Le plastique,
  • Le béton, etc.

Il peut arriver que certains dômes géodésiques utilisent des composants fabriqués avec du matériel recyclable, ce qui rend ces derniers encore plus écologiques.

Le design

Différents designs peuvent être utilisés pour le dôme, ce qui entraîne une variété de types : icosaèdre (20 faces en formes de triangles), divisions des triangles équilatéraux, isocèles ou les 2, etc. Ici, un nombre de triangles plus important permet d’aboutir à un dôme géodésique plus grand. 

Exemples de dômes connus

En France, on peut recenser un certain nombre de dômes géodésiques connus :

  • La Géode, appelée aussi Cité des Sciences et de l’Industrie. Conçu par l’architecte Adrien Fainsilber et du haut de ces 36 m de diamètre, le dôme dispose de facettes triangulaires réfléchissantes.
  • Le Palais des sports de Paris construit par Pierre Dufau fait près de 61 m de large. On le retrouve à côté du parc des expositions de la porte de Versailles.
  • Le radôme de la station d’écoute, qui est en réalité une base consacrée au renseignement d’origine électromagnétique à Kourou, en Guyane.

Enfin, voici quelques dômes connus à l’échelle internationale :

  • Le dôme de Nagoya, au Japon, construit par Takenaka en 1997, et qui fait quasiment 200 m de large.
  • Tacoma Dome, se trouvant aux États-Unis, est en réalité un espace multifonctionnel. Fait entièrement de bois, il fait près de 160 m de large.
  • Superior Dome, toujours aux États-Unis, utilisé pour des recherches scientifiques et se trouvant au Michigan.

Fabriquer sa maison avec un dôme géodésique, est-ce possible et quel est le budget ?

Il est tout à fait possible de fabriquer soi-même sa maison avec un dôme géodésique. D’ailleurs, celui-ci s’avère être plus simple à installer et moins coûteux. En outre, auprès d’un fabricant, il est possible de trouver un kit de montage, qui s’occupe de vous fournir les matériaux nécessaires à l’installation. À partir de là, l’assemblage ressemble plus à un jeu de construction.

Pour un dôme d’habitation, les prix varient en fonction du nombre de pièces : F2, F3 ou F4. Les dômes F2 sont plus simples à réaliser et à monter, d’une surface variant de 10 à 25 m², le prix varie entre 1 500 et 3 000 euros, avec un prix d’installation entre 1 800 et 2 100 euros. 

Pour des dômes plus grands, les prix peuvent atteindre les 8 000 euros à 5 000 euros d’installation.

Table des matières

Articles récents