Comprendre les missions du consultant immobilier

consultant immobilier

Un diplôme n’est pas nécessairement requis pour devenir consultant immobilier. De nombreux consultants partent de la base de l’agence immobilière et acquièrent de l’expérience dans ce domaine, gagnant ainsi en indépendance. Cependant, sachez qu’il existe certaines formations liées au secteur de l’immobilier, comme le BTS professions immobilières, les diplômes délivrés par les écoles de commerce ou les universités.

Les missions du consultant immobilier

Le consultant immobilier, également appelé négociateur immobilier, a pour mission principale d’agir comme intermédiaire pour faciliter la réalisation de transactions immobilières. Il exerce ses fonctions sous l’agrément d’une ou plusieurs agences immobilières.

Véritable commandant de bord, le consultant immobilier est chargé de trouver des biens immobiliers de luxe adaptés au projet (à vendre ou à louer), ou encore de vous aider à réaliser une plus value immobilière , afin qu’ils puissent être répertoriés dans sa base de données. Afin d’effectuer cette mission principale, il doit effectuer les tâches suivantes :

  • Tenir compte de divers paramètres pour réaliser l’estimation d’une valeur immobilière.
  • Responsable de la diffusion et de la promotion de la propriété par le biais de publicités sur le site Web ou dans les médias.
  • Agir en tant que consultant tout au long du projet. En effet, il est tenu d’accompagner l’acquéreur.
  • Négocier le bien à un prix attractif.

Le consultant quitte sa fonction après la signature du compromis de vente. En effet, à l’issue de cet acte, il doit transférer le dossier, en vue de la rédaction de l’acte juridique, à un agent immobilier compétent.

Les différents statuts de consultant immobilier

Un consultant immobilier de luxe peut choisir de travailler en tant qu’indépendant ou en tant que salarié dans le cadre d’un portage salarial. La personne concernée doit choisir entre ces deux statuts :

Consultant immobilier indépendant

Pour pouvoir travailler en tant que consultant immobilier indépendant, il faut avoir une personnalité juridique. En outre, vous devez vous inscrire dans le registre du commerce et des sociétés. L’avantage de ce statut est que le consultant dispose d’une grande liberté dans l’exercice de ses fonctions (il peut coopérer avec plusieurs agences).

Pour ce faire, vous devez choisir un statut juridique : SASU (SAS unipersonnelle), EURL ou SARL. SASU et EURL sont flexibles dans leur fonctionnement. Vous pouvez également opter pour le statut de micro-entrepreneur.

Quant à la fiscalité du consultant immobilier indépendant, il est tenu de payer l’impôt sur le revenu sur ses bénéfices non commerciaux (BNC). C’est surtout le cas pour les consultants qui disposent d’un statut EURL et SASU.

Les consultants indépendants sont également soumis à la TVA.

Consultant immobilier salarié

Ce statut peut fournir de multiples avantages. En tant que salarié, le consultant immobilier n’a pas à supporter des obligations administratives potentiellement onéreuses. Il perçoit également un revenu fixe.

Ce statut peut être mis en œuvre dans le cadre d’un portage salarial ou d’un contrat de sous-traitance avec une agence immobilière. Le portage salarial est un contrat de travail signé avec trois parties : l’entreprise de portage, le salarié porté et la société cliente. Le salarié porté fournit des services pour le compte de l’entreprise cliente. À ce titre, les règles applicables sont relatives à un contrat CDI, ce qui procure au consultant salarié une certaine stabilité.

 

Table des matières

Articles récents