L’achat ou la vente d’une propriété peut être divisé en trois grandes étapes. Il y a l’accord initial, où les deux parties ont la possibilité de se retirer de leur accord. L’étape de l’échange qui engage les deux parties à l’accord et à formaliser la transaction. La dernière étape, dans toute transaction, est la conclusion de l’opération. Vous trouverez ci-dessous une liste détaillée de l’ensemble du processus, qui a été divisé en 13 sous-processus individuels

  1. L’ensemble du processus commence par un accord verbal entre un acheteur et un vendeur. L’acheteur accepte d’acheter la propriété en question à un prix convenu et le vendeur accepte de la vendre à ce prix. Il est clair que cet accord n’est pas juridiquement contraignant à ce stade, car il est soumis à un contrat. L’acheteur et le vendeur échangent des informations personnelles et transmettent à l’un et l’autre les coordonnées de leurs avocats respectifs pour lancer officiellement le processus de vente.

 

  1. Les deux parties désignent des avocats pour effectuer le travail juridique relatif à la vente. La désignation du représentant légal peut se faire avant l’accord de vente ou d’achat comme indiqué au point 1 ci-dessus ou après l’accord. Plus l’acheteur/vendeur est avisé, plus il est en mesure de rechercher le meilleur prix sur le marché. Il existe des différences de prix entre les cabinets d’avocats. Il est donc conseillé de faire le tour du marché.

 

  1. Il est normal que les avocats agissant pour les deux parties produisent une estimation des coûts et des décaissements avant de commencer les travaux. Une fois que ces coûts estimés sont acceptés, le travail juridique commence sérieusement. L’avocat du vendeur obtient des informations sur le bien immobilier qu’il est prêt à envoyer à l’avocat de l’acheteur.

 

  1. L’avocat du vendeur envoie la première ébauche du contrat avec les informations sur le bien à l’avocat de l’acheteur. S’il y a des problèmes, juridiques ou autres, ils sont soulevés par l’avocat de l’acheteur. Par exemple, le prix convenu selon mes clients était de 123 000 euros, mais ce projet de contrat indique que ce prix est de 132 000 euros. Cette erreur sera ensuite corrigée à ce stade précoce.

 

  1. Les contrats ne sont signés que lorsque les deux parties en acceptent les termes, les conditions et la formulation. Chaque partie, acheteur et vendeur, est invitée à signer ce document et à le rendre à son avocat respectif afin que l’échange puisse avoir lieu.

 

  1. Phase d’échange précontractuelle. Les contrats ne peuvent être échangés que lorsqu’une date d’achèvement est convenue. Par exemple, échangez les contrats le 1er mai 2002 et terminez la transaction le 24 mai 2002. Il y a également une question d’acompte qui doit être payé à ce stade. L’acompte est normalement de 10 % du prix d’achat ou d’un autre montant convenu d’un commun accord.

 

  1. L’étape suivante est l’échange de contrats. À ce stade, les deux parties s’engagent à respecter l’accord et aucune ne peut faire marche arrière. L’échange est effectué par les avocats des deux parties et tout est légal par la suite.

 

  1. Si le vendeur achète une autre maison, l’avocat du vendeur s’assurera que les deux propriétés, celle qui est vendue et celle qui est achetée, sont achevées le même jour/à la même date afin d’éviter l’itinérance.

 

  1. La phase d’échange post-contractuelle sert à régler les questions en suspens. L’acheteur peut organiser son déménagement, payer les factures en suspens, annuler la police d’assurance si elle existe et, entre autres, renvoyer le courrier ainsi qu’informer ses amis d’un changement d’adresse. Le vendeur fait de même pour le bien qu’il déménage.

 

  1. Le vendeur signe l’acte de transfert. Ce document est utilisé pour ajouter le nom de l’acheteur à l’acte de propriété au registre foncier.

 

  1. L’acheteur reçoit une déclaration d’achèvement. Cette déclaration indique les sommes qui doivent être transférées sur le compte ; le montant est indiqué et les coûts sont précisés, et enfin le montant restant après les coûts.

 

  1. Le matin de l’achèvement, l’avocat de l’acheteur demande à la banque de transférer l’argent sur le compte désigné par les avocats du vendeur. L’acheteur prend officiellement possession de la propriété une fois que les avocats ont terminé les transactions et que l’argent est transféré.

 

  1. Le vendeur reçoit son argent après que tous les frais ont été pris en charge et si des prêteurs sont impliqués, leur argent doit être versé en premier.

Enfin, la transaction peut normalement prendre jusqu’à 8 semaines du début à la fin. Si des prêteurs sont impliqués, ils peuvent exiger que des recherches et des évaluations soient effectuées pour établir la valeur/le capital contre lequel l’hypothèque est garantie. Mais il n’est pas rare que l’ensemble du processus s’étende sur une semaine pour les acheteurs au comptant, en particulier s’ils sont prêts à renoncer aux recherches et autres. Enfin, ce modèle peut ne pas convenir au processus de transaction dans un autre pays, mais le principe est le même : il y a un accord, il suit son cours, puis il est achevé.